Au moment d'écrire ces lignes, 244 personnes dont 61 enfants (en extrême majorité des Palesti...

Au moment d'écrire ces lignes, 244 personnes dont 61 enfants (en extrême majorité des Palestiniens) avaient déjà perdu la vie suite à la résurgence armée du conflit entre Israël et le Hamas. Les bombardements des uns répondent aux roquettes des autres. Jusqu'ici, la diplomatie n'a pas permis d'arrêter cette escalade qui a pour origine l'expulsion de familles palestiniennes de Jérusalem-Est et le raid israélien contre la mosquée al-Aqsa, également à Jérusalem.