Aucun logement flamand ne pourra consommer plus de 100 kWh par mètre carré d'ici 30 ans. Sur les trois millions existants, moins de 5% répondent déjà à cette exigence. D'où la nécessité d'accélérer le nombre de logem...

Aucun logement flamand ne pourra consommer plus de 100 kWh par mètre carré d'ici 30 ans. Sur les trois millions existants, moins de 5% répondent déjà à cette exigence. D'où la nécessité d'accélérer le nombre de logements annuellement rénovés en le portant à 95.000 par an, le triple du niveau actuel. Deux groupements (Rivierenland dans les environs de Malines et Leiedal dans le sud de la Flandre-Occidentale) ainsi que la ville de Gand se sont associés pour rénover en trois ans 3.200 logements avec l'aide de l'Europe. Baptisé SUPRA pour Speed Up Renovation Through Accompaniment, ce projet vise à soutenir les propriétaires dans leur démarche. Une douzaine de coaches seront ainsi chargés d'accompagner ces derniers tout au long de leurs travaux. Outre l'obstacle financier, il y a les exigences administratives, si compliquées que plus d'un candidat décroche en cours de route, commente Tine Heyse, échevine de l'Habitat à Gand. Les trois partenaires espèrent que leur association pourra servir de modèle et ouvrir ainsi la voie à une rénovation massive partout en Flandre.