Une fois n'est pas coutume mais c'est dans son sérail que la SNCF a trouvé son nouveau patron. La semaine dernière, l'Elysée a confirmé la nomination de Jean-Pierre Farandou en remplacement de Guillaume Pepy comme président du directoire de la SNCF. Cet amateur de rugby a déjà passé 38 ans au sein de l'opérateur ferroviaire français. Il a gravi un à un les échelons : chef de gare à Rodez en 1981, responsable de dépôt à Paris, chef de projet de lancement de la ligne TGV Paris-Lille puis du Thalys, patron des transports urbains lyonnais, patron des transports du quotidien (TER et Transilien). Depuis 2012, il dirigeait Keolis, la filiale de la SNCF dédiée au transport public. Cette nomination d'un véritable cheminot est de nature à rassurer le groupe aux 270.000 salariés et aux 33 milliards de chiffre d'affaires à l'heure de négocier un nouveau pacte social qui suppose la suppression du statut de cheminot.