Tout propriétaire qui vend ou loue un logement devant présenter le certificat de prestation énergétique (EPC) de son bien, il n'y a aucune raison que les parties communes d'un immeuble à appartements éc...

Tout propriétaire qui vend ou loue un logement devant présenter le certificat de prestation énergétique (EPC) de son bien, il n'y a aucune raison que les parties communes d'un immeuble à appartements échappent à la règle. Et cela d'autant moins que ces dernières constituent souvent une importante source de déperdition énergétique. Joint à l'EPC de chaque appartement, ce nouveau document devrait guider les propriétaires ou les copropriétaires sur les priorités à entreprendre en matière d'isolation. Il est obligatoire depuis le 1er janvier 2022 pour les immeubles qui comptent plus de 15 unités d'habitation. Au 1er janvier de l'année prochaine, la mesure s'appliquera aussi aux bâtiments qui comptent entre 5 et 14 unités. Et un an plus tard, les petits immeubles de 2 à 5 unités seront également concernés. Dans ce calcul, les commerces, bureaux, cabinets médicaux, etc., doivent tous être considérés comme "unité d'habitation". Pour les nouveaux immeubles, la mesure n'entre en vigueur que la 11e année.