Bpost sort d'une bonne année 2021. Au quatrième trimestre, l'entreprise a engrangé un résultat opérationnel en très forte hausse (+ 45%), à 88,1 millions. Sur l'année entière, le chiffre d'affaires consolidé s'est élevé à 4,33 millia...

Bpost sort d'une bonne année 2021. Au quatrième trimestre, l'entreprise a engrangé un résultat opérationnel en très forte hausse (+ 45%), à 88,1 millions. Sur l'année entière, le chiffre d'affaires consolidé s'est élevé à 4,33 milliards d'euros (+ 4,3%) pour un résultat opérationnel de 349,3 millions (+ 24,5%). Des résultats supérieurs aux attentes mais en phase avec les engagements pris par le groupe postal. Les perspectives 2022 sont, par contre, moins engageantes avec un résultat opérationnel envisagé entre 280 et 310 millions d'euros. Pourquoi cette prudence? Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte: l'indexation des salaires, l'envol du coût de l'énergie et une normalisation du marché du colis. Il y a aussi l'effet Amazon. Depuis le début du quatrième trimestre 2021, le leader mondial de l'e-commerce confie une partie de ses colis à d'autres acteurs belges. Ces infidélités se voient déjà dans les chiffres de bpost: le volume de colis traités a baissé de 7,5% sur les trois derniers mois de l'année. Bpost s'attend ainsi à perdre 8% de colis sur l'ensemble de 2022 à cause d'Amazon. Des volumes que la société espère aller chercher ailleurs...