Le succès du Bistro Racine, ouvert depuis deux ans et demi à Braine-le-Château, ne se dément pas. Et ce ne sont pas les récompenses qui manquent : élu " Découverte de l'année " au Gault&Millau 2016, il vient de recevoir la seule étoile wallonne au guide Michelin 2018. Et c'est plutôt rafraîchissant de voir un macaron attribué à un petit resto comme celui-ci, qui mise sur la qualité de l'accueil et des assiettes gourmandes bien torchées, plutôt que sur une déco tape-à-l'oeil.
...

Le succès du Bistro Racine, ouvert depuis deux ans et demi à Braine-le-Château, ne se dément pas. Et ce ne sont pas les récompenses qui manquent : élu " Découverte de l'année " au Gault&Millau 2016, il vient de recevoir la seule étoile wallonne au guide Michelin 2018. Et c'est plutôt rafraîchissant de voir un macaron attribué à un petit resto comme celui-ci, qui mise sur la qualité de l'accueil et des assiettes gourmandes bien torchées, plutôt que sur une déco tape-à-l'oeil. A la tête de ce sympathique bistro, on retrouve Jimmy Collodoro, passé chez l'étoilé Philippe Meyers, et Jean-Marie Bucumi, formé, lui, chez Roland Debuyst et au Sea Grill. Les deux Bruxellois se sont rencontrés à la Réserve de Beaulieu, dans les Alpes-Maritimes, table à l'époque doublement étoilée. Mais ici, pas de chichis ! On est accueilli comme un coq en pâte. A peine assis, on reçoit quelques tranches d'une excellente coppa corse tranchée à la Berkel. Inscrite au tableau, la carte est réduite mais tout fait envie. On se laisse porter par les conseils du charismatique Jimmy Collodoro, qui nous aiguille vers les classiques de la maison. Tandis qu'il n'hésite pas à ouvrir deux Crozes-Hermitage pour que l'on puisse choisir sa bouteille préférée. Ce sera donc un Laurent Combier 2016 bio (45 euros), complexe et épicé. Côté assiettes, l'oeuf à 63 °C (14 euros) est un peu convenu mais bien réalisé, proposé avec des champignons, un excellent lard fumé alsacien réalisé par un MOF (Meilleur ouvrier de France) charcutier et une belle sauce Grand Veneur. Les taglierini à la truffe d'automne (16 euros) sont tout aussi gourmands, même si le beurre est trop présent. Pour suivre, le filet de colvert de chasse (26 euros) est parfaitement cuit, sa cuisse fondante et les accompagnements bien choisis : butternut travaillée en houmous et dernières figues d'Italie dans un sirop de cardamome. Mais c'est surtout l'entrecôte Hereford d'Irlande (27 euros), cuite au four à braises Mibrasa, qui épate. Parfaitement grillée, la viande est sublime. Dommage que la sauce, identique dans les deux cas, manque de peps face aux viandes. Mais c'est au moment du dessert que l'adresse se révèle. Avec une mousse chocolat-noisettes du Piémont, crumble cacao, caramel beurre salé (7 euros) plus que parfaite. Et l'on se dit, comme le Michelin, qu'à ce prix-là, l'adresse " vaut l'étape " !