Selon les chiffres de l'Agence fédérale des risques professionnels, près de 120.000 accidents ont été recensés sur le lieu de travail en 2016 dans le privé, et plus de 37.000 dans le secteur public. Gaëtan Mukeba fait le pari de faire baisser prochainement ces statistiques.
...

Selon les chiffres de l'Agence fédérale des risques professionnels, près de 120.000 accidents ont été recensés sur le lieu de travail en 2016 dans le privé, et plus de 37.000 dans le secteur public. Gaëtan Mukeba fait le pari de faire baisser prochainement ces statistiques. Durant sa carrière, cet entrepreneur a notamment travaillé dans la sécurité en milieu industriel et pharmaceutique. C'est en 2016 qu'il prend conscience de l'intérêt d'utiliser les nouvelles technologies pour transmettre le plus efficacement possible toute information en matière de sécurité aux différents prestataires et visiteurs de chantiers. Il décide alors de lancer sur fonds propres une plateforme dédiée à ce type de service, avec deux comparses, Choi Leemans et Antoine Laloux. Baptisée Global Connection, leur start-up réalise ensuite une levée de fonds de 100.000 euros auprès de l'accélérateur montois Digital Attraxion qui coache la jeune pousse, tout comme l'intercommunale Ideta. Après deux ans de développement, elle franchit une nouvelle étape début 2018 : la commercialisation de deux de ses outils. Le premier, Overview Mobile, a par exemple été mis en place à la station d'épuration de Bruxelles-Nord, gérée par Veolia. Sa raison d'être : faciliter le repérage des personnes en cas d'incident. Un travailleur qui envoie une alerte via son smartphone ou un bracelet connecté est par exemple immédiatement géolocalisé. Si l'agent est inconscient, cette alerte peut être lancée automatiquement grâce un système de détection de mouvements. Le personnel peut également mentionner des anomalies qu'il aurait repérées, comme l'éclairage défectueux d'un escalier, une zone sans rambarde, etc. Directement répertoriées sur une carte, elles peuvent être corrigées au fur et à mesure. Cette fonction est notamment aussi utilisée sur le chantier de l'extension du parc Pairi Daiza par les entreprises CIT Blaton et Dherte. Global Connection propose par ailleurs un outil de prévention, Overview Scenario, qui, grâce à l'usage des caméras de surveillance, permet de déterminer automatiquement qui a ou non l'autorisation d'accéder à une zone. " Le système a même la faculté d'arrêter une machine ", ajoute Gaëtan Mukeba. Il est également capable de détecter certains manquements à la sécurité, l'absence d'un casque par exemple. Un système qui peut être aménagé à l'intérieur ou l'extérieur des bâtiments, selon les demandes. A l'intérieur, son coût d'installation sera plus élevé. Il faudra en effet notamment cartographier l'espace, équiper le personnel d'outils spécifiques (tablettes, bracelets, etc.), récupérer les flux des caméras vidéo. S'il est installé à l'air libre, il passera par les réseaux mobiles, usant d'application de localisation préexistantes. Impossible, donc, de donner un tarif précis du service, tant les solutions offertes sont " à la carte " . Retenons seu- lement que Global Connection facture ensuite selon une licence mensuelle, qui est fonction du nombre d'utilisateurs. Restent les questions relatives au respect de la vie privée des travailleurs. Gaëtan Mukeba assure que l'entreprise respecte le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Photos et vidéos ne sont pas conservées. Et en cas de manquement à la sécurité, seul le nombre de constats est enregistré. A l'employeur, sur base de ces statistiques, de prendre alors ou non des mesures de prévention. Encore faut-il aussi s'assurer qu'aucune personne étrangère à la société ne puisse pirater le système ? " Pour Overview Scenario, tout reste en interne, poursuit Gaëtan Mukeba. Généralement, nous utilisons les caméras qui sont déjà présentes, dont nous récupérons les images vers des serveurs internes à l'entreprise. Elles ne passent pas par le Web. " Même soin apporté à Overview Mobile, dont toutes les informations sensibles qui transitent entre l'entreprise et les serveurs de Global Connection sont cryptées, nous garantit son fondateur.