L'organisme de tutelle avait certes donné son aval, mais le conseil communal de Kruibeke, une commune du sud d'Anvers bordée par l'Escaut, était manifestement d'un autre avis. Trop vi...

L'organisme de tutelle avait certes donné son aval, mais le conseil communal de Kruibeke, une commune du sud d'Anvers bordée par l'Escaut, était manifestement d'un autre avis. Trop vilain - on dirait une caserne - avait tranché ce dernier en examinant le projet de logements sociaux présenté par la Société régionale de Logement (GMH). Ce n'est pas la première fois qu'un permis de bâtir est refusé à une société de logement social. Mais qu'il le soit au nom de l'esthétique constitue une première. Peut-être le cas fera-t-il école ? Reste que le dialogue n'est pas rompu. " Notre intention n'est pas de bloquer le projet, commente Dimitri Van Laere, bourgmestre N-VA de la localité. Nous avons simplement demandé à la société de logement social d'opter pour une architecture plus moderne, de supprimer un étage, d'intégrer si possible des oeuvres d'art à l'ensemble et de prévoir davantage de places de parking ".