C'est la mésaventure que vivent des milliers de propriétaires de panneaux solaires. Lorsque les rayons de soleil deviennent trop intenses, le système se met automatiquement hors service en guise de protect...

C'est la mésaventure que vivent des milliers de propriétaires de panneaux solaires. Lorsque les rayons de soleil deviennent trop intenses, le système se met automatiquement hors service en guise de protection. Mais entre ce moment et celui où il se remet en route, le temps est long, trop long aux yeux de propriétaires agacés par tant d'énergie perdue. Le phénomène est surtout perceptible dans les zones à grande densité de panneaux où, à partir d'un certain seuil, l'électricité produite ne peut plus être absorbée par le réseau. Il se rencontre également dans les zones isolées lorsque le courant produit doit parcourir de trop longues distances. Fluvius, le gestionnaire du réseau, a déjà reçu 2.400 plaintes, 65% de plus que l'an dernier. Bart Weekers, l'ombudsman du secteur, plaide pour une indemnisation des propriétaires ainsi dupés. Zuhal Demir, ministre de l'Energie, ne veut toutefois rien entendre. Elle ne veut pas, dit-elle, "soigner des symptômes" et préfère apporter à ce problème une solution à long terme.