Caro Maintenance

Spécialisée dans la maintenance et l'assistance industrielles, Caro Maintenance propose dorénavant à ses clients des visites virtuelles avant rénovation.
...

Spécialisée dans la maintenance et l'assistance industrielles, Caro Maintenance propose dorénavant à ses clients des visites virtuelles avant rénovation. Qu'elle soit active dans une technologie de pointe ou dans un secteur plus traditionnel, une Gazelle, si elle veut maintenir sa croissance, a tout intérêt à miser sur l'innovation. C'est clairement l'option qu'a choisie Caro Maintenance, notamment avec le nouveau service qu'elle offre dorénavant à ses clients industriels. Comme l'explique Adnan Uzun, son administrateur délégué, " nous leur proposons ainsi qu'au secteur tertiaire de réaliser une visite virtuelle avant de débuter un chantier de rénovation. Ainsi, le client pourra visualiser le résultat avant qu'il ne soit achevé. D'une part, on pourra voir avec lui ce qui va ou ne va pas, ce qui lui plaît ou pas, et d'autre part, de notre côté, nous avons une vision claire de ce que le souhaite le client et cela va faciliter le travail de nos équipes ". Caro Maintenance est active dans l'assistance industrielle. Sa palette de compétences est assez large et comprend outre la maintenance, le nettoyage ou encore la peinture. Ses clients sont autant des PME que des grandes entreprises actives dans des secteurs industriels divers comme la cimenterie, l'alimentaire, la sidérurgie, les carrières, la construction ou encore la grande distribution. Basée à Jumet, Caro Maintenance fait partie de XL Group, dont Adnan Uzun est aussi administrateur délégué aux côtés de Gatien Laloux, fils du fondateur Xavier Laloux. Le groupe emploie aujourd'hui quelque 7.500 personnes, avec un CA de 250 millions d'euros, au travers d'une myriade de sociétés actives dans le nettoyage domestique et industriel, le facility management et la rénovation. Dans le domaine industriel, Caro Maintenance se distingue et a connu une belle progression entre 2014 et 2018 passant de 12,8 à 16,5 millions d'euros. Poursuivant ainsi sur sa lancée après avoir traversé une période difficile au moment de la crise financière. Au plus fort de cette dernière, entre octobre et novembre 2008, elle a perdu en l'espace d'un mois 75% de son chiffre d'affaires. Dès 2012, elle a renoué avec la croissance qu'elle confirme aujourd'hui par sa présence dans nos tableaux. Basée à Pérulwez, Scaldis est une blanchisserie industrielle active dans la location, la vente et l'entretien de vêtements techniques et professionnels et très présente dans le pharmaceutique. C'est en 1984 que Scaldis a été fondée. Cette société familiale enregistre ces dernières années une belle progression dans un créneau où elle a développé une expertise reconnue en Belgique et au-delà - elle dispose depuis 10 ans d'une filiale en France implantée à Sainte-Consorce, à proximité de Lyon. Entre 2014 et 2018, son chiffre d'affaires a grimpé de 7,8 à 11,6 millions d'euros. Une croissance qu'a accompagnée notre ambassadrice Wavenet qui collabore de longue date avec l'entreprise dirigée par Vincent Vanneste. Scaldis a développé au fil des années une expertise de pointe dans le domaine des vêtements techniques et professionnels avec une spécialisation accrue dans les salles blanches. Elle recrute sa clientèle dans les secteurs pharmaceutique, biotech et microélectronique. En partenariat avec RLD, Scaldis a développé et déposé un brevet pour BeMicron, un système de pliage et de procédure d'habillage aseptique qui permet à l'opérateur d'enfiler rapidement sa tenue sans toucher l'extérieur de celle-ci, pour une stérilité optimale. Depuis, Vincent Vanneste a fondé une société baptisée BeMicron, qui, outre une gamme de combinaisons pour salles blanches, propose également des unités de décontamination clés en main. L'entreprise compte bien se lancer à l'international en visant le marché pharmaceutique, dans un premier temps. " Nous avons d'abord commencé à nous attaquer à l'Inde, un marché émergent qui recèle un énorme potentiel, souligne Vincent Vanneste. Ensuite, nous ambitionnons de prospecter d'autres pays d'Asie ainsi que le marché nord-américain. " Avec ses innovations, BeMicron a pour objectif une croissance annuelle de l'ordre de 15%. Un but qui devrait, à terme, lui permettre de rejoindre Scaldis parmi les Gazelles.A l'image de la Brasserie Dubuisson, le Trolls & Bush de Pipaix connaît également une belle croissance qui devrait se poursuivre dans un tout nouvel établissement. L'année 2019 a marqué les 250 ans de la Brasserie Dubuisson. A cette occasion, elle a inauguré un musée, le Dubuisson Beerstorium, situé en face du site de la brasserie dans le château de Ghyssegnies entièrement rénové. Le Trolls & Bush en a profité pour traverser la route et quitter les murs de la brasserie pour un tout nouvel établissement. " Le nouveau lieu est un peu plus grand que l'ancien mais surtout dispose de davantage de tables en extérieur, explique Gauthier Fraiteur, responsable communication de Dubuisson. Pour des événements (anniversaires, séminaires, etc.), une salle privative est mise à disposition sous réservation et peut accueillir jusqu'à 50 invités. Il est possible de manger au-dessus de l'eau, sur une terrasse sur pilotis. Y est aussi installé un potager, dont les légumes passent directement du jardin aux assiettes. Le chef cuisinier change régulièrement de menu pour présenter sans cesse des plats variés, concoctés avec des produits locaux et de saison. " " De plus, les gourmets peuvent également trouver leur bonheur avec un menu bistronomique exclusif, accompagné d'une bière de prestige. L'ancienne taverne a été transformée en un magasin où sont proposés toute la gamme Bush et Trolls ainsi que des produits locaux et dérivés (fromage, saucisson, goodies, accessoires, etc.). " Comme son nom l'indique, le Trolls & Bush propose les bières phares de la Brasserie Dubuisson que sont la Cuvée des Trolls, aujourd'hui sa première bière en termes de volume avec plus de 50% de la production, et la Bush, créée en 1933 par le grand-père de l'actuel patron, Hugues Dubuisson. Outre l'établissement situé à Pipaix, Dubuisson compte aussi -logés dans d'autres sociétés - deux microbrasseries, les Brasse-Temps de Mons et Louvain-la-Neuve, où les différentes bières brassées sur place côtoient les bières traditionnelles de Dubuisson. Enfin, outre Pipaix, un autre Trolls & Bush est situé à Ath.