Safran Aero Boosters

Spécialisée dans les compresseurs basse pression, l'entreprise aéronautique liégeoise s'est imposée comme leader mondial dans ses produits. Elle équipe le lanceur Ariane ainsi que la plupart des moteurs d'avions commerciaux dans toutes les gammes de poussée : des plus gros équipant les long-courriers aux turboréacteurs destinés aux moyen-courriers, aux petits moteurs de l'aviation régionale et, plus récemment, de l'aviation d'affaires.
...

Spécialisée dans les compresseurs basse pression, l'entreprise aéronautique liégeoise s'est imposée comme leader mondial dans ses produits. Elle équipe le lanceur Ariane ainsi que la plupart des moteurs d'avions commerciaux dans toutes les gammes de poussée : des plus gros équipant les long-courriers aux turboréacteurs destinés aux moyen-courriers, aux petits moteurs de l'aviation régionale et, plus récemment, de l'aviation d'affaires. Anciennement Techspace Aero, elle-même issue de la division Moteurs de la FN, Safran Aero Boosters est un fleuron de l'économie liégeoise et belge. Intégrée au groupe international Safran, elle se positionne aujourd'hui comme leader mondial dans la conception et la fabrication de compresseurs basse pression (boosters) qui équipent les réacteurs des principaux grands motoristes aéronautiques comme Safran, General Electric, Pratt & Whitney et CFM. Elle est également numéro un mondial dans les systèmes d'huile pour moteurs aéronautiques, à savoir des groupes de lubrification, réservoirs d'huile et échangeurs. Par ailleurs, elle s'est spécialisée dans l' engineering de bancs d'essai pour une large gamme de moteurs civils et militaires. Last but not least, elle équipe le lanceur Ariane 6 d'équipements de régulation de fluides. Une palette impressionnante de produits et de compétences dont le succès se traduit dans les chiffres. Entre 2013 et 2017, le chiffre d'affaires de la Gazelle basée à Milmort a progressé de 507 à 732 millions d'euros et l'emploi a suivi une même courbe, passant de 1.300 collaborateurs à 1.500 aujourd'hui. Et l'en- treprise continue à engager. Des résultats qui sont le fruit du travail de son personnel, parmi lequel on compte 40% d'ingénieurs et de techniciens, et de la R&D qui mobilise 15% du chiffre d'affaires. Cette Gazelle est dorénavant dirigée par François Lepot, nouvel administrateur délégué directeur général qui a succédé le 1er février à Yves Prete, parti à la retraite après 40 ans de bons et loyaux services.Active dans le chauffage et le photovoltaïque pour les secteurs résidentiel et industriel, Dauvister est devenue en une dizaine d'années un acteur majeur de l'énergie en Belgique. L'aventure Dauvister débute en 2005 lorsque Stéphane Dauvister se lance comme indépendant. Deux ans plus tard, il crée sa société à Francorchamps, où elle est toujours basée actuellement. Ouvrier chauffagiste de formation, il s'oriente rapidement vers les nouvelles technologies telles que les chaudières à pellets ou le solaire thermique. L'entreprise participe au boom du photovoltaïque mais, à la différence de nombreuses sociétés, ne s'y brûle pas les ailes. Comme l'explique son fondateur, " le solaire a fortement contribué à la croissance mais cela n'a heureusement pas été le seul moteur, nous nous sommes appuyés également sur le chauffage et le sanitaire ". En 2011, Stéphane Dauvister est rejoint par Yves Warnant. Ils sont tous deux administrateurs délégués. En 2014, Dauvister est lauréate des Gazelles liégeoises dans la catégorie des petites entreprises. Cinq ans plus tard, elle décroche la première place dans la catégorie des moyennes entreprises mais ne bénéficiera pas, cette fois-ci, du titre d'ambassadrice car elle a intégré en 2015 le groupe EDF Luminus. Entre 2013 et 2017, le chiffre d'affaires a plus que doublé, grimpant de 9 à 22 millions d'euros. En 2018, il tournerait autour de 30 millions avec 180 collaborateurs. " Nos activités sont réparties sur quatre piliers : le chauffage et le photovoltaïque, déclinés chacun dans les secteurs résidentiel et industriel, détaille Yves Warnant. En ce qui concerne le chauffage résidentiel, nous sommes le premier installateur de Belgique. Nous avons acquis en 2017 le chauf- fagiste bruxellois Poelaert, qui a trois implantations (Uccle, Berchem-Sainte-Agathe et Braine-l'Alleud) et, plus récemment, une société à Bastogne. Par ailleurs, nous avons lancé l'année dernière un système de location de chaudières à destination des particuliers. " Dauvister est également présente avec ses solutions dans les industries ainsi qu'auprès de collectivités.Première plateforme collaborative de comparaison des prix de l'énergie en Belgique, Wikipower aide les ménages à optimiser leur budget énergétique. Wikipower a été fondée fin 2011 par Michael Corhay qui sera rapidement rejoint par Maxime Beguin. Ce dernier dirige aujourd'hui l'entreprise que le premier a quittée pour fonder le fournisseur d'énergie Mega. Basée à Liège, Wikipower est active en Belgique francophone où elle s'affiche comme leader en termes d'achats groupés d'énergie. En rassemblant un grand nombre de ménages, la société va négocier des tarifs avantageux auprès des fournisseurs. Quelques chiffres illustrent son poids croissant dans le marché. La jeune entreprise indique ainsi que 200.000 ménages ont déjà participé à ses achats groupés et qu'en moyenne un ménage économise quelque 220 euros annuellement pour le gaz et l'électricité. " Tout dépend naturellement de la taille du ménage, précise Xavier Dumont, responsable communication. La procédure à suivre est simple et se déroule en trois étapes. D'abord, le ménage s'inscrit gratuitement et sans engagement en complétant un formulaire (via téléphone, la poste ou le site) ; ensuite, il reçoit une offre personnalisée ; enfin, il marque son accord. " Wikipower propose aussi, via le site www.comparateur-energie.be la possibilité aux particuliers et aux PME de comparer les offres des fournisseurs.Ces dernières années, la société a enregistré une belle progression qui lui vaut de figurer cette année en septième position du classement des petites entreprises. Sa marge brute est passée de 96.000 euros en 2013 à plus de 800.000 en 2017. " La croissance a réellement débuté en 2015, poursuit Xavier Dumont. A l'époque, la société n'occupait que quatre personnes. Nous sommes aujourd'hui 23. " Si le gaz et l'électricité demeurent les fers de lance de Wikipower, elle s'intéresse également aux achats groupés de mazout, de pellets, de matériaux d'isolation, de photovoltaïque ou encore d'assurances.