Le Macs (Musée des arts contemporains) du Grand-Hornu affiche deux propositions aux humeurs plutôt similaires et des ambiances tout au moins cousines. A Certain Decade des Français de Bruxelles Gaillard & Claude décline un "art de...

Le Macs (Musée des arts contemporains) du Grand-Hornu affiche deux propositions aux humeurs plutôt similaires et des ambiances tout au moins cousines. A Certain Decade des Français de Bruxelles Gaillard & Claude décline un "art de l'intrusion saugrenue et de l'incident poétique qui interroge". Cela passe par diverses formes d'humeurs et de supports où l'on coche cet impressionnant ensemble de faux instruments de musique - inspirés d'une visite au Mim - réalisés en plâtre blanc. Les salles se prolongent alors vers le Cruising Bye de la Belge Aline Bouvy, travaillant différentes matières en 2D mais donnant au dernier espace du Macs des tableaux où des personnages sexualisés se trouvent encadrés, littéralement, de néons (photo). Symbole d'une liberté compressée? Autre incarnation du recyclage des composants quotidiens, la présentation, au-dessus de l'entrée du musée, de Tampon de brique, utilisations et dérives esthétiques du fameux matériau de construction, sous l'égide du Centre d'innovation et de design.