Taxer les grands centres commerciaux comme suggère de le faire le ministre- président wallon fera-t-revenir les petit commerces en ville ? La Flandre n'en est pas persuadée et préfère à la méthode forte la douceur d'avantages fiscaux, en exonérant durant cinq a...

Taxer les grands centres commerciaux comme suggère de le faire le ministre- président wallon fera-t-revenir les petit commerces en ville ? La Flandre n'en est pas persuadée et préfère à la méthode forte la douceur d'avantages fiscaux, en exonérant durant cinq ans de précompte immobilier celui qui, dans un centre-ville, transforme un commerce désaffecté en logement. Et cela, sans conditions. Une exemption de précompte durant trois ans existait déjà mais le gouvernement flamand l'avait assortie de conditions irréalistes qui en freinaient l'application. La surface commerciale devait ainsi représenter la moitié de la surface totale de l'immeuble à transformer, ce qui empêchait de facto toute rénovation d'un immeuble commercial de trois étages. Bon an mal an, 30 demandes à peine étaient introduites. Partant du constat qu'une législation dont personne ne sollicite l'application doit être adaptée ou supprimée, Bart Tommelein, ministre flamand de l'Energie, a proposé l'abandon de toute condition préalable, ce que le dernier conseil des ministres de l'année 2017 a entériné. Le gouvernement flamand espère enrayer de la sorte le dévelop- pement des chancres urbains. En 10 ans, le nombre de commerces désaffectés a en effet doublé. Ostende en compte 200, Gand plus de 500 et Anvers près de 1.500.