Incapables de lutter contre la concurrence des grandes surfaces installées en périphérie, les magasins dans les centres-villes ferment les uns après les autres. Pour rendre vie aux artères commerciales ainsi désertées, ...

Incapables de lutter contre la concurrence des grandes surfaces installées en périphérie, les magasins dans les centres-villes ferment les uns après les autres. Pour rendre vie aux artères commerciales ainsi désertées, l'Open Vld Bart Tommelein propose une nouvelle série d'incitants fiscaux. Il en existe déjà, a expliqué le ministre des Finances dans l'émission dominicale de De zevende dag, mais ils sont trop sévères. Quiconque transforme un magasin vide en logement peut en principe bénéficier durant trois ans d'une exemption de précompte immobilier à condition que la surface commerciale à reconvertir représente la moitié de la superficie totale de l'immeuble. Lorsqu'il y a trois étages au-dessus du magasin, a reconnu le ministre, pareil quota est évidemment impossible à atteindre, de sorte que la mesure ne suscite que 30 à 40 demandes par an alors que le nombre de magasins vides a doublé en quelques années. Gand en compte aujourd'hui 500, Anvers 1.400 et Ostende, fief électoral du ministre qui a promis un assouplissement ainsi qu'une extension de la mesure, 200. GUILLAUME CAPRON