Deux propositions de la rentrée bruxelloise interpellent. Avec Damien Hirst, Tracey Emin est la plus fameuse des (ex) Young British Artists (YBA), mais contrairement au premier, elle a conservé davantage d'autonomie individuelle, évitant d'industrialiser à outrance so...

Deux propositions de la rentrée bruxelloise interpellent. Avec Damien Hirst, Tracey Emin est la plus fameuse des (ex) Young British Artists (YBA), mais contrairement au premier, elle a conservé davantage d'autonomie individuelle, évitant d'industrialiser à outrance son travail. La galerie Xavier Hufkens présente jusqu'au 21 octobre, The Memory Of Your Touch, un mix de supports - papier, peinture, bronze, texte et vidéo - qui fonctionne comme une auto-interrogation sur l'amour, la solitude, le désir, la perte. Toujours drapée de prégnantes sensations poétiques, elle expose son lit un peu partout dans le monde, incarnation d'une phase dépressive de la fin des années 1990. Avec la dérision britannique qui sied aussi à l'art contemporain. On est plus réservé à l'égard de Behind The Garden du jeune Franco-Marocain Mehdi-Georges Lahlou, installé jusqu'au 5 novembre dans le bel espace du Musée du Botanique. Son jardin fait, entre autres, allusion à l'Eden promis à tout bon musulman qui y découvrira 72 houris, les fameuses vierges récompensant la foi. Lahlou sculpte cette idée avec autant de bustes posés en ordre de bataille sur le sol du Botanique : c'est le fait le plus spectaculaire d'un show exploitant de façon un rien mécanique l'idée de transgresser les croyances. www.xavierhufkens.com, www.botanique.bePar Philippe Cornet