Toutânkhamon aurait-il apprécié la gare des Guillemins, pharaonique pour certains, trop venteuse pour d'autres ? C'est en tout cas à l'abri des intempéries, dans la salle d'expo du lieu, spécialisée dans les propositions spectaculaires, que s'in...

Toutânkhamon aurait-il apprécié la gare des Guillemins, pharaonique pour certains, trop venteuse pour d'autres ? C'est en tout cas à l'abri des intempéries, dans la salle d'expo du lieu, spécialisée dans les propositions spectaculaires, que s'installe pour cinq mois et demi A la découverte du pharaon oublié, un périple autour de la star égyptienne morte il y a plus de 3.000 ans. Dans un décor qui reconstitue notamment sa tombe dans la Vallée des rois, telle qu'elle a été découverte par l'archéologue Howard Carter il y a pratiquement un siècle. Entamant le récit de ce qui n'a jamais cessé d'être un mystère que 10 années de fouilles n'ont pas suffi à percer totalement. L'expo égrène ce que fut la vie du souverain, à la fois dans sa pratique quotidienne (écriture, hygiène, alimentation, etc.) mais aussi dans son contexte historique et géographique. La composante didactique s'appuie à la fois sur des oeuvres d'art emblématiques prêtées par des musées et des collectionneurs internationaux, mais aussi sur les objets recréés en Egypte par le très sérieux Supreme Council of Antiquities Replica Production Unit.