A u plus bas au printemps 2018 avec 574 apparte-

ments neufs mis en vente, le marché hainuyer a aujourd'hui retrouvé toute sa vigueur avec 1.340 unités en cours de commercialisation, selon les derniers chiffres fournis par le bureau de Crombrugghe & Partners en exclusivité pour Trends-Tendances. Un bond en avant indéniable qui tourne définitivement la page de la dégringolade à laquelle nous avons assisté de 2015 à 2018.

Si les promoteurs ont refait tourner les bétonneuses, ils ne les ont pas déplacées bien loin. Les grandes tendances restent les mêmes. Plus de 60% de l'offre se concentre toujours à Mons et dans les communes avoisinantes (principalement à Soignies, Enghien, Braine-le-Comte). Ils ont par contre découvert un terrain plus propice du côté de Tournai. Alors que le marché carolo reste toujours, et de loin, le mauvais élève de la classe. On se répète, mais le renouveau élaboré sur papier glacé tarde vraiment à se concrétiser sur le terrain.

Le prix de référence d'un appartement neuf poursuit son ascension régulière et continue. Il a connu une hausse de 3,5% en un an et de 21% en cinq ans. Le prix moyen d'un appartement s'affiche à 2.225 euros/m2. L'appartement type de 85,5 m2 se vend donc à 190.237 euros. Notons la grande homogénéité des prix dans toute la province. Seules Charleroi et sa région sont un cran en dessous. Et relevons par contre que c'est dorénavant à Tournai que l'on relève les prix les plus élevés.

Ath attire toujours plus

L'un des principaux enseignements est donc lié au rebond de Tournai et de ses communes avoisinantes. Tant en termes d'appartements neufs actuellement mis en vente qu'en termes de prix. Dans la cité des Cinq Clochers, la multiplication des projets dans les anciennes friches industrielles permet de retrouver une offre digne de ce nom. On dénombre 110 unités alors que le stock avait chuté à 24 appartements il y a un an. Les prix sont à l'avenant : en hausse de 8% en un an et de 13,5% en cinq ans. Ce sont désormais les plus élevés de la province à 2.375 euros/m2. L'appartement type de 93 m2 est affiché à 220.875 euros. Parmi les projets en cours, on retrouve L'Ilot Desclée (Klarys Promotion) et Les Jardins de la Pasture (REIM). Le stock situé dans la périphérie de Tournai continue également de bien se remplir (297 unités). L'évolution des prix reste dans la lignée de la moyenne provinciale (+ 2,5%). Les appartements neufs mis en vente sont essentiellement localisés à Mouscron et à Ath. Parmi les projets, relevons les Jardins de Roselle (Matexi), La Sucrerie (Atenor), Les Prés du Roy (DCB) et les Haleurs (DCB) à Ath, La Coquinie (Abli), L'Orée du Parc (Berton) et le Clos des Impressionnistes (DCB) à Mouscron ou encore le Clos Denis (VIP Group) à Leuze-en-Hainaut.

APAC. Développé par ZestRed, en collaboration avec Lixon, ce projet de 145 appartements situé à Pont-à Celles, sur le chancre de l'ancien site de l'Atelier Pont-à-Cellois (APAC) sera livré en septembre 2021. © ABR ARCHITECTURE-URBANISME

Soignies et Braine-le-Comte confirment

Sans surprise, c'est toujours du côté d'Enghien, Braine-le-Comte, Seneffe et Soignies que le marché reste le plus dynamique. Le nombre d'appartements actuellement mis en vente grimpe encore, atteignant 604 unités. Une tendance qui n'est pas prête de diminuer vu l'attrait de ses communes. Les prix continuent de monter (+ 2,5% en un an, + 31,5% en cinq ans). " La hausse des prix à Bruxelles se répercute sur le Brabant wallon puis sur le Hainaut, constate Lauren de Crombrugghe, experte au sein du bureau de Crombrugghe & Partners. Même si les prix y sont encore abordables, comparativement aux autres provinces. "

Parmi les projets en cours, on peut relever le Clos des Sept Fontaines (La Strada de Wilhelm &Co), le projet Arborescence (In Red) et la Résidence Stephenson (Sotraba) à Soignies, les Terrasses de Braine (Delzelle) à Braine-le-Comte ou encore les Deux Ecluses (Equilis) à Seneffe.

A Mons, le stock est également en hausse avec 226 unités et des prix qui connaissent une tendance haussière (+ 3,5% en un an, + 16,5% en cinq ans). Rayon projets, citons la troisième phase du Domaine des Grands Prés (Thomas & Piron), la Résidence Le Corso (Health Invest) et la Résidence du Marquis de Gages (Lixon).

© atelier 2F

Zoom sur un projet : dali

Construit sur un ancien ensemble de bâtiments d'activités désaffectés, ce projet développé par Dherte en plein centre de Tournai, à proximité du parc Crombez, devrait séduire de par sa combinaison architecturale alliant ancien et nouveau. Une façade néo-classique d'une ancienne maison a, par exemple, été intégrée au projet. " Le projet s'inscrit totalement dans ces objectifs en densifiant un espace de la ville situé à proximité de la gare et d'une rue commerçante encore très active de la ville de Tournai, et en proposant des typologies d'appartements variés en surfaces, favorables à une mixité sociale et générationnelle ", explique Patrick Joly, directeur du développement chez Dherte. Le projet s'inscrit totalement dans ces objectifs en densifiant un espace de la ville situé à proximité de la gare et d'une rue commerçante encore très active de la ville de Tournai. Dali comprend 32 appartements, qui seront livrés en 2020. Les prix varient entre 2.100 et 2.600 euros/m2.