Après son terrible accident de la route, Tiger Woods sera-t-il en mesure de poursuivre sa carrière au plus haut niveau? La question brûle les lèvres de tous les passionnés de golf. A en croire les communiqués médicaux de l'hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles, les interventions chirurgicales à la jambe et à la cheville se sont bien passées. Mais le "Tigre" est âgé de 45 ans. Voilà plusieurs années qu'il collectionne les blessures aux genoux et au dos. Il est donc évident que ce nouveau coup du sort risque d'accélérer sa retraite.
...

Après son terrible accident de la route, Tiger Woods sera-t-il en mesure de poursuivre sa carrière au plus haut niveau? La question brûle les lèvres de tous les passionnés de golf. A en croire les communiqués médicaux de l'hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles, les interventions chirurgicales à la jambe et à la cheville se sont bien passées. Mais le "Tigre" est âgé de 45 ans. Voilà plusieurs années qu'il collectionne les blessures aux genoux et au dos. Il est donc évident que ce nouveau coup du sort risque d'accélérer sa retraite. Ces derniers temps, l'ancien numéro un mondial avait déjà pris pas mal de recul par rapport à sa carrière. Il ne participait plus qu'à une quinzaine de tournois par an, passait de plus en plus de temps avec ses enfants et affichait un nouvel état d'esprit, bien plus décontracté et philosophe. En vérité: il restait sur le circuit dans le seul espoir de se rapprocher du record de victoires (18) en Grand Chelem détenu par Jack Nicklaus. Avec 15 sceptres à son tableau de chasse, il pensait encore pouvoir relever le challenge malgré le niveau de plus en plus élevé du golf mondial. Qu'en sera-t-il à présent? Woods aura-t-il toujours la force physique et l'envie de repousser ses limites. Selon les témoins et les médecins, c'est un "petit miracle" qu'il soit toujours en vie. Sa convalescence s'annonce longue et pénible. Mais d'un autre côté, on sait aussi que Tiger est un champion d'exception, nourri au biberon des défis les plus improbables. Il l'a prouvé en 2019 en s'adjugeant le Masters à 43 ans. A en croire certaines rumeurs, il aurait déjà, depuis sa chambre d'hôpital, envoyé un SMS à un ami où il était écrit "Ça ne peut pas s'arrêter comme ça." Info ou intox? Imaginant déjà un fabuleux come-back, la presse américaine rappelle qu'en 1949, Ben Hogan avait également été la proie d'un grave accident de voiture. On avait également craint pour sa vie. Mais malgré de nombreuses fractures, le champion américain avait repris le chemin des greens et remporté plusieurs Majors. Mais on ne peut assurément comparer les deux époques. D'abord parce que Hogan n'était âgé que de 36 ans. Ensuite parce que le contexte sportif n'était pas le même. Aujourd'hui, pour performer au plus haut niveau, les joueurs sont de véritables athlètes et doivent être au meilleur de leur forme. Dans les coulisses du circuit professionnel, certains rêvent, en tout cas, de son retour au sommet. "Si quelqu'un peut le faire, c'est lui", a commenté Dustin Johnson. Rory McIlroy est plus sceptique. "Je pense qu'il faut déjà être reconnaissant qu'il soit en vie et que ses enfants n'aient pas perdu leur papa", a déclaré le Nord- Irlandais qui, dimanche dernier, lors du quatrième tour du WGC Championship de Bradenton, avait revêtu un polo rouge pour rendre hommage à l'icône mondiale du swing.