Reverra-t-on un jour Tiger Woods sur les plus grands tournois internationaux ? Rien n'est moins sûr. A 41 ans, l'ancien n°1 mondial vient de subir, au Texas, une nouvelle intervention chirurgicale au dos. C'est sa quatrième en l'espace de trois ans. Et sa saison est, d'ores et déjà, terminée.
...

Reverra-t-on un jour Tiger Woods sur les plus grands tournois internationaux ? Rien n'est moins sûr. A 41 ans, l'ancien n°1 mondial vient de subir, au Texas, une nouvelle intervention chirurgicale au dos. C'est sa quatrième en l'espace de trois ans. Et sa saison est, d'ores et déjà, terminée. En début d'année, l'Américain affichait pourtant haut et fort ses ambitions. Il se disait pleinement rétabli et rêvait même d'un nouveau sacre au Masters d'Augusta. Mais deux tournois - à San Diego d'abord, à Dubaï ensuite - ont suffi pour raviver les douleurs avec, en toile de fond, cette nouvelle opération. " Je suis optimiste. Lorsque je serai rétabli, j'ai hâte de retrouver une vie normale, de jouer avec mes enfants et de vivre sans douleur ", a expliqué le " Tigre ". Et le golf dans tout cela ? " Tiger aura une longue rééducation. Il pourra ensuite reprendre peu à peu l'entraînement ", a confié le chirurgien Richard Guyer, sans préciser d'échéance claire. Si tout va bien, Tiger Woods pourrait être guéri pour le début de la saison 2018. Mais aura-t-il encore l'envie et la force de repartir de zéro ? Pour rappel, il occupe aujourd'hui la 800e place de la hiérarchie mondiale. Et il a constaté, lors du tournoi de San Diego (où il n'a pas réussi à passer le cut), le fossé qui le séparait des meilleurs joueurs du monde. Dans son communiqué, il semble d'ailleurs vouloir privilégier désormais sa vie personnelle et familiale. Pour la première fois, l'idée d'une fin de carrière prématurée de l'icône du golf mondial n'est plus utopique. De mauvaises langues laissent entendre que s'il n'a pas encore jeté l'éponge, c'est pour conserver ses sponsors (il a encore gagné près de 100 millions de dollars en dehors des greens en 2016). Mais avec une fortune évaluée à plus d'un milliard de dollars, on a peine à croire que le volet financier soit réellement important à ses yeux. En vérité, son corps, martyrisé par un entraînement physique démesuré et plusieurs changements de swing inutiles, ne répond plus. A ses débuts professionnels en 1997 - il y a tout juste 20 ans - Tiger était un véritable surdoué dans son sport. Il aurait pu se contenter de ce talent naturel. Mais, perfectionniste, il a voulu repousser toujours plus loin ses propres limites et devenir une sorte de sur-athlète. Plus dure fut la chute. Depuis 2008, il n'a plus remporté le moindre Major. Avec 14 sacres dans les tournois du Grand Chelem, 79 victoires sur le PGA Tour et une notoriété universelle unique en son genre, il n'a évidemment pas à rougir de sa carrière ou de son CV. Il a clairement, à lui seul, écrit un chapitre de l'histoire du sport. Mais si, d'aventure, il ne parvenait pas à retrouver le chemin des greens, il regrettera sûrement cette course excessive à la performance. Miguel Tasso