Au premier semestre, Texaf est parvenu à réaliser un modeste bénéfice de 0,3 million d'euros, par rapport à 2,7 millions d'euro...

Au premier semestre, Texaf est parvenu à réaliser un modeste bénéfice de 0,3 million d'euros, par rapport à 2,7 millions d'euros à la même période en 2016. L'élément perturbateur est l'amortissement fixe de 3,4 millions d'euros sur Carrigrés, dont le chiffre d'affaires a reculé de 47 %. Les revenus de l'activité immobilière se sont hissés de 8 à 8,9 millions d'euros. Le groupe pointe cependant le ralentissement de l'économie au Congo, où il est actif, du fait de l'incertitude politique et de la dégradation de la sécurité. Le cours a réagi mollement aux chiffres mais fait du surplace entre 30 et 33 euros depuis quelques années.