Le groupe français Technicis vient d'acquérir la société bruxelloise Telelingua. Active dans le domaine de la traduction, la PME belge emploie 220 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros. Avec cette acquisition stratégique, Technicis espère passer la barre des 100 millions d'euros de revenus dès cette année. D'ici 2020, le groupe français veut intégrer l...

Le groupe français Technicis vient d'acquérir la société bruxelloise Telelingua. Active dans le domaine de la traduction, la PME belge emploie 220 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros. Avec cette acquisition stratégique, Technicis espère passer la barre des 100 millions d'euros de revenus dès cette année. D'ici 2020, le groupe français veut intégrer le top 5 du secteur au niveau mondial. Le marché de la traduction professionnelle est en pleine phase de consolidation. " Pour rester compétitif, il faut grandir ", explique Jean-Didier Boucau, désormais ex-CEO de Telelingua. Coincée entre de petits acteurs de niche et de très grands acteurs internationaux, sa société est partie à la recherche de partenaires potentiels. Après avoir analysé une série d'offres, c'est celle de Technicis qui s'est imposée. Le groupe français, soutenu par le fonds d'investissement Naxicap Partners, dispose de moyens lui permettant de grandir à l'international, à coups d'acquisitions (sept opérations depuis 2012). Le rachat de Telelingua se justifie par plusieurs facteurs : " Tout d'abord, notre présence en Allemagne, en Amérique du Nord et en Chine. Ensuite, notre expertise en traduction dans le domaine des sciences de la vie. Enfin, notre expérience en gestion de très gros clients : notre plus grand contrat pèse 4,5 millions d'euros par an ", détaille Jean-Didier Boucau. L'intégration de Telelingua dans Technicis est également liée aux progrès phénoménaux que font les logiciels de traduction automatique, notamment sous l'impulsion des géants Google et Microsoft. Un groupe d'une taille plus importante sera mieux armé pour investir dans les outils technologiques indispensables pour rester à la pointe d'un secteur bousculé par l'intelligence artificielle. C'est dans ce sens que Technicis a récemment racheté TextMaster, une entreprise spécialisée dans la traduction automatisée.