Il n'y a pas que les adeptes de Carlo Petrini, inventeur de la slow food comme antidote au manger vite et à l'assiette industrielle, qui font l'éloge de la lenteur. Prenez Laure Kasiers qui ne vend pas des légumes écoresponsables mais fabrique des tapis sur mesure dans ...

Il n'y a pas que les adeptes de Carlo Petrini, inventeur de la slow food comme antidote au manger vite et à l'assiette industrielle, qui font l'éloge de la lenteur. Prenez Laure Kasiers qui ne vend pas des légumes écoresponsables mais fabrique des tapis sur mesure dans son atelier bruxellois. Cette designer textile formée à La Cambre propose des pièces uniques qu'elle façonne, édite et commercialise elle-même. Une liberté qui lui a permis de développer il y a quelques années une technique toute personnelle. " En général, lorsqu'on fabrique un tapis, on suit un dessin, dit-elle. Ce n'est pas mon cas. C'est au moment de l'assemblage que le motif se forme. " Placés sous le signe de l'expérimentation, ses ouvrages sont réalisés intégralement dans sa petite manufacture de Molenbeek à partir de galons confectionnés avec des machines de passementerie. Les épais rubans de laine sont ensuite disposés à la main. On compare la trame de ses dernières collections - " Slow " et " Coral " (à partir de 900 euros/m2) - à des champs vus d'avion ou à des micro- organismes. On ne s'y trompe pas. " Les matières organiques avec leurs multiples strates et mouvements aléatoires sont une source constante d'inspiration ", admet la designer.