Après avoir décliné les premières propositions, le conseil d'administration de Shire, le laboratoire irlandais spécialisé dans les maladies rares, se dit désormais prêt à recommander à ses actionnaires la dernière offre de Takeda. La plus grande entreprise pharmaceutique japonaise aurait proposé 52,6 milliards d'euros, soit 49 livres par action dont 21,75 en numéraire et le reste en actions. Les deux groupes se donnent jusqu'au 8 mai pour finaliser les négociations. En cas de succès, cette transaction serait la plus importante jamais réalisée par un groupe japonais à l'international. Ce serait aussi une belle victoire pour Christophe Weber, le CEO français d'une entreprise fondée en 1781 par Chobei Takeda. Elle propulserait le groupe aux 30.000 employés dans le Top 10 du secteur de la pharma.