Transformer un ancien Delhaize bruxellois en " hub référentiel pour le street art, en un espace qui ne soit pas seulement muséal " : tel est l'objectif de Strokar Inside, qui a attiré plus de 7.000 personnes lors de son week-end d'ouverture début septem...

Transformer un ancien Delhaize bruxellois en " hub référentiel pour le street art, en un espace qui ne soit pas seulement muséal " : tel est l'objectif de Strokar Inside, qui a attiré plus de 7.000 personnes lors de son week-end d'ouverture début septembre, et s'offre donc en alternative street officieuse au Mima, en bord de canal. Loué pour une période d'" au moins un an " au géant de la construction Besix, cet ex-supermarché - où l'on avait ses habitudes... - propose donc d'autres formes de nourritures, nettement plus visuelles. Une soixantaine d'artistes ont passé quatre mois à transformer l'énorme espace en une caverne d'Ali Baba pictural sur deux niveaux. L'initiative, totalement privée, mêle des noms déjà connus, comme celui de Jean-Luc Moerman, à des outsiders pour le grand public, à la Moyoshi & Lord Urbi, auteurs d'une magnifique fresque familiale. Ces deux-là et bien d'autres comme le talentueux Andrea Ravo Mattoni, bénéficient aussi des dimensions exceptionnelles des parkings de l'ancien magasin, de quoi donner au contemporain du jus, de l'énergie et un spectaculaire accès qui ravira tous les curieux. Une réussite.