Les Chinois ne sont pas de grands buveurs de café : ils n'en consomment que 4,5 tasses par an. Mais cela change. Ainsi, les ventes de café frais ont connu ...

Les Chinois ne sont pas de grands buveurs de café : ils n'en consomment que 4,5 tasses par an. Mais cela change. Ainsi, les ventes de café frais ont connu l'an dernier la plus forte hausse du pays dans le secteur des boissons non alcoolisées, juste derrière l'eau gazeuse. Un marché juteux, donc, qu'investit Starbucks. La chaîne possède déjà 3.300 points de vente dans 141 villes. Mais elle compte doubler ce nombre. Face à la pression des producteurs chinois bas de gamme, elle vient aussi de s'associer avec Alibaba pour la livraison de café chaud et de viennoiseries via l'appli Ele.me. D'ici à la fin d'année, les trois millions de livreurs du géant chinois de l'e-commerce desserviront 30 villes. L'objectif de Starbucks est de tripler son chiffre d'affaires chinois.