Deux ans après avoir repris le contrôle du catalogue des Beatles aux ayants droit de Michael Jackson, Sony poursuit sa progression dans l'édition, le secteur...

Deux ans après avoir repris le contrôle du catalogue des Beatles aux ayants droit de Michael Jackson, Sony poursuit sa progression dans l'édition, le secteur le plus rentable de l'industrie musicale. En rachetant les 60 % détenus par le fonds d'investissement Mubadala basé à Abou Dhabi pour 2 milliards d'euros, le groupe japonais détient désormais 90 % d'Emi Music Publishing et de son catalogue riche de plus de deux millions de titres, dont ceux de Kanye West, Pharrell Williams, Norah Jones et Queen. En perte de vitesse dans l'électronique grand public, Sony entend ainsi se positionner dans les contenus et profiter du succès foudroyant des services de streaming comme Spotify ou Apple Music. Avec la prise de contrôle d'EMI, il devient en tout cas le premier éditeur mondial.