Shell va mettre fin à un siècle de production pétrolière en Irak pour se concentrer sur l'exploitation plus rentable du gaz. Shell, via sa filiale Anglo Saxon Oil C...

Shell va mettre fin à un siècle de production pétrolière en Irak pour se concentrer sur l'exploitation plus rentable du gaz. Shell, via sa filiale Anglo Saxon Oil Company, faisait partie de la Turkish Petroleum Company, qui réunissait plusieurs compagnies européennes et avait obtenu de l'Empire ottoman en 1912 une concession pour explorer le sous-sol de l'actuel territoire irakien. De l'or noir y avait été découvert 15 ans plus tard. Le retrait de Shell du pétrole irakien témoigne des difficultés éprouvées par les opérateurs étrangers dans le pays. Shell ne quitte pas l'Irak pour autant mais préfère se concentrer sur le développement de la Basra Gas Company. Le groupe anglo-néerlandais détient 44 % de cette coentreprise qui traite du gaz extrait des champs de Rumaila, West Qurna et Zubair. Par Xavier Beghin