Nous prévoyons un repli des Bourses de quelque 5 % au cours des prochaines semaines. Rien de grave, à plus forte raison si l'investisseur se protège à l'aide d'options. L'objectif, ici, est de compenser la perte en cas de repli des cours des actions.
...

Nous prévoyons un repli des Bourses de quelque 5 % au cours des prochaines semaines. Rien de grave, à plus forte raison si l'investisseur se protège à l'aide d'options. L'objectif, ici, est de compenser la perte en cas de repli des cours des actions. Début juillet, nous avons acheté le put BEL 20 à échéance 15 septembre au prix d'exercice de 3800. Nous avons déboursé 85 euros. L'unité de transaction pour les options sur cet indice est 10. Par contrat, nous avons donc payé 850 euros. Un contrat qui vaut aujourd'hui 1.020 euros. Soit une plus-value de 20 % en deux mois. Vendez le put et mettez le bénéfice à l'abri. Nous l'avions précisé, les options sur le BEL 20 sont peu négociées, d'où le choix restreint. Nous nous tournons dès lors vers Amsterdam, où des options sont disponibles sur l'AEX, le principal indice néerlandais. Notez que la taille du contrat est de 100. Il faut donc multiplier le prix des options par 100. Le put au prix d'exercice de 500 protège un portefeuille de quelque 50.000 euros. AEX mars 2018 au prix d'ex. de 500 EUR à 15,10 EUR L'AEX se situe actuellement à environ 518 points, soit quelque 3 % au-dessus du prix d'exercice de cette option put. Si nous estimons que les cours de Bourse connaîtront une correction de quelque 5 %, l'indice peut refluer à 490 points. C'est sur ce scénario que nous misons avec ce contrat. Dont coût : 15,10 euros. Nous protégeons ainsi notre portefeuille d'un repli de cours avec une prime (d'assurance) qui nous coûte 3 % de la valeur de l'AEX. Si aucune correction n'a lieu, vous aurez peut-être perdu en partie ou totalement la prime. C'est le propre d'une assurance : si le risque ne survient pas, la prime s'avère inutile. Nous émettons parfois des calls lorsque nous anticipons une baisse du cours d'une action individuelle. Et comme nous le précisons systématiquement, c'est une stratégie que seuls les investisseurs qui détiennent les actions peuvent adopter. Le risque est sinon trop grand. C'est pourquoi nous n'émettons pas de call sur l'AEX. Si l'indice prenait beaucoup de hauteur de manière inattendue, le risque de perte serait illimité.