Nico Delvaux souhaitait devenir pilote de chasse sur un F-16. Il s'était préparé à l'examen d'entrée pour l'école militaire, mais deux vertèbres dorsales situées trop près l'une de l'autre - ce qui peut poser problème en cas d'utilisation du siège éjectable - en ont décidé autrement. Nico Delvaux a alors entrepris d'étudier à Bruxelles pour devenir ingénieur industriel en électromécanique, avec une spécialisation en physique appliquée. Il a plus tard effectué un stage dans sa ville d'origine, Tirlemont, en tant qu'ingénieur projet dans la raffinerie de sucre. Lorsque celle-ci a été vendue à l'allemand Südzucker, les rumeurs allaient bon train quant à la fermeture du site. Nico Delvaux a dès lors opté pour Atlas Copco.
...