Son chapeau vert a longtemps fait trembler tous les grands de la distribution. Seulement armé de son inébranlable volonté de vérifier si les magasins tiennent les promesses inscrites dans leurs brochures, Norbert Verswijver parvenait régu...

Son chapeau vert a longtemps fait trembler tous les grands de la distribution. Seulement armé de son inébranlable volonté de vérifier si les magasins tiennent les promesses inscrites dans leurs brochures, Norbert Verswijver parvenait régulièrement à s'offrir des produits pour plusieurs milliers d'euros. Ses échecs, aussi, sont restés célèbres. Telle sa tentative d'emporter pour un million d'euros de mobilier de jardin en présentant 200 bons qui offraient chacun 10% de réduction sur tout achat supérieur à 50 euros, sous prétexte qu'il n'était écrit nulle part que ces bons n'étaient pas cumulables. Altruiste, Norbert Verswijver se surnommait lui-même le Robin Hood du food et du non food. Il ne gardait pas grand-chose pour lui-même et distribuait volontiers ses "achats" aux plus démunis ainsi qu'à des institutions de bienfaisance. Il avait en effet un sens aigu de la justice et ne supportait pas ce qu'il estimait être des arnaques opérées sur le dos des consommateurs. A son contact, la distribution a beaucoup appris et, depuis, soigne ses textes. Agé de 73 ans, Norbert Verswijver s'est éteint au Centre psychiatrique médicolégal de Gand (FPC) où il résidait depuis un moment.