La Monnaie 2017 joue la décentralisation. A commencer ce 19 mai avec les musiciens de l'Orchestre symphonique de la Monnaie dans un concert de musique de chambre honorant trois oeuvres de Poulenc, en accueil au foyer du KVS. ...

La Monnaie 2017 joue la décentralisation. A commencer ce 19 mai avec les musiciens de l'Orchestre symphonique de la Monnaie dans un concert de musique de chambre honorant trois oeuvres de Poulenc, en accueil au foyer du KVS. Le 20, dans le cadre de MM Community, c'est le responsable du service éclairage de l'opéra, Gérard Maraite qui, à 15 heures au site Tour & Taxis, emmène à la découverte de la production d'Aïda. Les représentations qui suivent, fin mai début juin, du Nicht Schlafen d'Alain Platel, sont complètes mais il reste des tickets pour Rosas danst Rosas, le classique d'Anne Teresa De Keersmaeker. Cela se passe du 21 au 29 juin au Kaaitheater. Entre-temps, une sortie entre Bruxelles et Anvers - au château d'Ursel - permet à partir du 13 juin de découvrir TheBeauty Of The Beast, confrontation entre peinture ancienne et celle d'artistes contemporains. De quoi accompagner mentalement le concert du chef français Fayçal Karoui dirigeant entre autres Puccini le 14 juin à Flagey et celui d'Alain Altinoglu, clôturant la saison le 29 juin à Bozar par trois oeuvres de Ravel. www.lamonnaie.be Par Philippe Cornet