Au premier semestre, le bénéfice net de BNP Paribas Fortis a reculé de 11 % à 934 millions d'euros. Hors éléments non récurrents (baisse de la livre turque et vente d'un shopping ...

Au premier semestre, le bénéfice net de BNP Paribas Fortis a reculé de 11 % à 934 millions d'euros. Hors éléments non récurrents (baisse de la livre turque et vente d'un shopping center espagnol l'an dernier), le résultat sous-jacent reste stable (+0,3%). Au total, les revenus de la banque sont restés tout aussi stables à 4,1 milliards. Dans notre pays, les dépôts (124 milliards) et les crédits (105 milliards d'encours) ont progressé de 3 %. Les crédits hypothécaires ont moins progressé que d'habitude (1,3 %) au contraire de ceux pour les entreprises (7%). BNP Paribas Fortis accélère aussi sa numérisation : la part digitale de la vente de produits bancaires a atteint 32,4 % fin juin, contre 26,9 % un an plus tôt. Enfin, au niveau des agences, au nombre de 806 à la fin 2014, elles ne sont plus que 705 actuellement. Vingt-sept vont encore fermer leurs portes avant la fin de l'année.