La bonne nouvelle concernant le plus grand prestataire de services pétroliers au monde est que la tendance de son chiffre d'affaires (CA) à se replier sensiblement appartient au passé. Le directeur (CEO) de Schlumberger, Paal Kibsgaard, avait annoncé en marge de la publication des résultats du deuxième trimestre, l'été dernier, que le lourd cycle pétrolier avait atteint son plancher. Et c'est vrai, mais partiellement.
...