Le groupe irlandais Kingspan avait fait une offre de 700 millions d'euros pour mettre la main sur les divisions isolation et mousses souples de Recticel. Jeudi dernier, le conseil d'administration de l'entreprise de Wetteren a ...

Le groupe irlandais Kingspan avait fait une offre de 700 millions d'euros pour mettre la main sur les divisions isolation et mousses souples de Recticel. Jeudi dernier, le conseil d'administration de l'entreprise de Wetteren a poliment décliné l'offre à l'unanimité. Il estime " qu'il n'est pas dans l'intérêt de ses parties prenantes de s'engager avec Kingspan. La proposition est peu attrayante pour les actionnaires et le personnel vu le manque d'échelle, l'adéquation stratégique réduite, la réduction de flexibilité financière et le manque de synergies entre les deux divisions restantes ". La vente à Kingspan aurait certes laissé Recticel avec beaucoup de cash mais avec une activité réduite à la literie et à l'automobile qu'elle cherche à vendre depuis quelque temps. L'affaire n'en restera sans doute pas là. Dans son communiqué, en effet, le CA s'est dit ouvert à une acquisition de tous les titres émis par Recticel mais à des conditions appropriées. Référence à une proposition d'OPA à 10 euros l'action que le même CA avait refusée plus tôt dans l'année. Kingspan va-t-il revoir son offre publique d'achat à la hausse ?