Fils et frère d'entrepreneurs, Adriano Fragapane ne pouvait que suivre leur voie. C'est ce qu'il fit il y a maintenant 10 ans. Il aurait pu démarrer plus tôt mais atteint par la sclérose en plaques, il était sérieusement handicapé lors des poussées de la maladie, jusqu'à l'arrivée d'un nouveau traitement qui permet de la stabiliser. "C'est pourquoi, avec le soutien de mon épouse, j'ai décidé de me lancer en 2012 avec deux ouvriers, une camionnette d'occasion, du matériel et une nouvelle machine, explique le fondateur. J...

Fils et frère d'entrepreneurs, Adriano Fragapane ne pouvait que suivre leur voie. C'est ce qu'il fit il y a maintenant 10 ans. Il aurait pu démarrer plus tôt mais atteint par la sclérose en plaques, il était sérieusement handicapé lors des poussées de la maladie, jusqu'à l'arrivée d'un nouveau traitement qui permet de la stabiliser. "C'est pourquoi, avec le soutien de mon épouse, j'ai décidé de me lancer en 2012 avec deux ouvriers, une camionnette d'occasion, du matériel et une nouvelle machine, explique le fondateur. J'ai été aidé par la Confédération Construction afin d'obtenir les agréations indispensables pour nos activités." Des activités qui se déclinent en raccordement à l'égout, égouttage intérieur et extérieur, aménagement extérieur, passage caméra dans les tuyaux. Egouttage Fragapane Adriano est naturellement surtout présente dans sa province mais ses activités ne se limitent pas au Hainaut. On la retrouve ainsi selon les chantiers partout en Wallonie mais aussi à Bruxelles. Au moment de la crise sanitaire au printemps 2020, la société manageoise a continué de travailler. "Nous n'avons pas arrêté, confirme Adriano Fragapane. Tout en respectant scrupuleusement les consignes de sécurité. Nous avons l'avantage d'intervenir à l'extérieur et nous ne sommes pas les uns sur les autres sur les chantiers. Sur trois équipes, deux ont travaillé lors de cette période de confinement. Nous nous sommes même déplacés jusqu'à Arlon." Au final, l'exercice 2020 a permis à Egouttage Fragapane Adriano d'augmenter sa valeur ajoutée de plus de 50%, passant de 613.000 euros en 2019 à 971.000 euros en 2020. En termes d'emploi, la société comptait en 2020 une dizaine de collaborateurs. "Nous sommes 17 actuellement", précise Adriano Fragapane qui s'attend à réaliser une année 2021 record. De belles performances que notre Gazelle doit à sa réactivité, celle du patron en tête, qui répond immédiatement quand on le contacte, "ou je rappelle dans la foulée, tempère-t-il. C'est la clé, il faut répondre présent et respecter ses engagements. Nous sommes ponctuels sur les chantiers. Et si jamais il y a un retard, ce qui peut toujours arriver, nous prévenons tout de suite le client". Des clients qui se recrutent parmi les particuliers et les promoteurs, ainsi que quelques entrepreneurs. En l'espace de 10 ans, la société a assis sa notoriété dans le Centre et au-delà. Elle occupe dans sa région une position de leader que souligne Adriano Fragapane, pointant que "l'an dernier, son entreprise a réalisé sur La Louvière 155 raccordements sur 165". Des interventions qui l'ont amenée au top de notre classement.