Entre la serviette de bain et la crème solaire, il reste toujours de la place pour des objets qui rendent les vacances encore plus agréables. En complément de la salutaire protection étanche pour smartphone et de l'irremplaçable adaptateur secteur aux normes des pays visités, une foule d'accessoires originaux et pratiques s'ajoutent désormais à la liste pour profiter au mieux de ses activités estivales.

Le high-tech est désormais apte à la vie au grand air. Il ne craint plus les éclaboussures, ni le sel marin, tandis que la généralisation des systèmes fonctionnant sur batterie l'ouvre à une confortable autonomie. Smartphones, écouteurs, appareils photos, etc. : ces appareils vous suivront ainsi dans la rue, l'avion ou le train, en randonnée mais aussi durant les fêtes estivales en plein air.

D'autres, par contre, veilleront au grain à la maison. Car pendant que vous vous faites rôtir sur la plage, une catégorie professionnelle connaît son pic d'activité, celle des cambrioleurs. Il n'existe pas de solution miracle pour s'en prémunir, mais grâce aux objets connectés actuels, on peut garder un oeil à distance sur sa maison et être averti en cas d'intrusion. Si vous êtes un peu bidouilleur, vous pouvez tout à fait vous monter un système de vidéosurveillance basique avec une caméra réseau. Celle-ci se relie directement, via un câble Ethernet ou en wifi, à votre routeur. Selon le modèle et la suite logicielle fournie, elle vous permettra de voir ce qui se passe chez vous depuis une interface web ou une application mobile. Celles gérant la détection de mouvements peuvent même vous envoyer un mail ou un SMS si une activité suspecte est détectée. Seul inconvénient : couper l'électricité ou la connexion réseau suffit généralement à mettre ce type de système de surveillance hors service.

Les progrès technologiques ont fait du drone le nouveau gadget high-tech à la mode.

Autre solution, plus onéreuse, mais plus sûre : la centrale domotique comme TaHoma, proposée par Somfy. Elle combine un serveur à une panoplie de modules à disposer dans la maison : détecteurs de mouvements, de fumée, d'intrusion, sirènes, etc. Grâce à son intelligence artificielle, elle peut simuler votre présence en reproduisant les actions du quotidien comme déclencher l'arrosage du jardin, allumer les lumières ou baisser les stores une fois la nuit tombée. Certaines centrales sont même dotées d'une batterie de secours et d'une puce GSM pour continuer à émettre les alertes en cas de coupure accidentelle ou intentionnelle des réseaux.

20.000 drones sous les mers

Autre fleuron de l'été : le drone. Les progrès technologiques ont fait du drone le nouveau gadget high-tech à la mode. Cet objet volant à hélices, pilotable à distance, n'est plus un produit élitiste, réservé aux seuls passionnés de modélisme. Il s'est fait une place dans la nébuleuse des objets connectés. La nouvelle génération surfe sur l'eau, grimpe sur les murs et accomplit des sauts périlleux. Si les drones sont encore loin d'encombrer le ciel, ils sont déjà suffisamment nombreux pour qu'on ne laisse pas cette industrie émergente se développer sans cadre. Attention, donc, à systématiquement vérifier les réglementations en vigueur dans le pays où vous vous rendez. Car les destinations les plus touristiques ne sont pas forcément " drones friendly ".

© PG

Si, pour ce qui est des airs, la concurrence est rude (le chinois DJI truste les deux tiers du marché, suivi par le français Parrot), il existe désormais un drone sous-marin signé du fabricant marseillais Notilo Plus. Baptisé iBubble, l'engin est autonome, fonctionne sans fil, peut tenir une heure sous l'eau, descendre jusqu'à 60 mètres de profondeur et résister jusqu'à une pression de 10 bars. Unique sur le marché et forcément hors de prix (entre 4.500 et 7.000 euros), ce drone aquatique se conçoit comme le cameraman personnalisé du plongeur. L'appareil utilise une technologie sonar embarquée qui géolocalise le plongeur, une seconde caméra se chargeant de la reconnaissance visuelle et de filmer en cadrage plus précis. Véritable prouesse technologique, iBubble s'avère aussi " respectueux de l'environnement ", car il dispose d'un système d'évitement qui l'empêche de toucher les écosystèmes fragiles.

Les GuideWatches d'OnTracks Le concept est simple : à pied, à cheval ou à vélo, on se laisse guider par les vibrations émises par deux bracelets connectés, portés chacun sur un poignet. © PG

L'Everest au bout du poignet

Ciel, mer, terre... L'été répond aussi au besoin de quitter son canapé, sans avoir peur de se perdre. Et puisque l'air des grands espaces se savoure mieux quand on sait où l'on va, les activités outdoor, elles aussi, se parent de technologie. Au commencement, il y eu l'astrolabe, puis la boussole, puis la carte routière, le GPS intégré au téléphone et, finalement, l'orientation intuitive à l'aide de bracelets. Car si tous les chemins du passé mènent à Rome, ceux du présent vous mènent vers des endroits inédits grâce à une solution de guidage intuitive, la GuideWatches d'OnTracks. La première montre connectée qui permet de suivre un parcours sans carte ni assistance vocale. Le concept est simple : à pied, à cheval ou à vélo, on se laisse guider par les vibrations émises par deux bracelets connectés, portés chacun sur un poignet. Lorsque le bracelet de droite vibre et émet des signaux lumineux, il faut tourner à droite. Lorsqu'il faut tourner à gauche, c'est le bracelet de gauche qui s'active. L'idée, génialissime, a reçu un Innovation Award au CES 2019 de Las Vegas. Et elle est bien la preuve, à elle seule, qu'un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.

Sony WF-1000XM3 : taillés pour les vols long-courriers

Les cinq incontournables de l'été

1. Sony WF-1000XM3 : taillés pour les vols long-courriers

Si vous passez presque autant de temps dans les airs que sur la terre ferme, un casque antibruit s'avère indispensable. Heureusement, de plus en plus d'écouteurs sont conçus pour rendre votre vie de globe-trotteur aussi relaxante que possible. La preuve chez Sony avec les écouteurs à réduction de bruit WF-1000XM3, spécialement conçus pour les vols long-courriers. Disponibles en noir ou blanc, ces nouveaux buds sont dotés d'une foule d'innovations comme une surface tactile pour la navigation ou encore le Quick Attention, qui permet de baisser momentanément le volume. Pratique pour commander un gin tonic à l'hôtesse de l'air sans retirer vos écouteurs... Elégantes et ergonomiques, ces oreillettes sont aussi conçues pour durer : la batterie affiche une autonomie de 24 heures avec le mode silencieux activé.

Prix : 250 euros.

Instax mini LiPlay : l'instantané revisité

2. Instax mini LiPlay : l'instantané revisité

Réincarnation du mythique appareil photo instantané des années 1970, l'Instax de Fujifilm en reprend l'effet immédiat. En ajoutant une sacrée touche de modernité. Tout petit, tout mimi, le nouveau boîtier Instax mini LiPlay s'utilise aussi comme une imprimante pour votre smartphone, grâce à l'application qui lui est associée. L'appareil propose six filtres pour créer des effets artistiques. Mais sa grande nouveauté, c'est qu'il permet aussi d'enregistrer des messages audio sur vos clichés (jusqu'à 10 secondes de son) grâce à un QR code qui s'imprime sur votre photo. C'est l'" arme idéale " pour immortaliser les soirées entre amis et en conserver des souvenirs, pour une fois non dématérialisés.

Prix : 169 euros.

Huawei P30 Pro : Le smartphone suréquipé

3. Huawei P30 Pro : Le smartphone suréquipé

Que les (nombreux) possesseurs d'un téléphone Huawei se rassurent, le géant chinois peut à nouveau travailler avec les entreprises américaines. Et en vadrouille, le Huawei P30 Pro s'avère un must absolu. Doté de quatre caméras dont une associée à un zoom optique 10 X conçu en partenariat avec Leica, ce smartphone très haut de gamme est le seul à ce jour à pouvoir rivaliser dignement avec les reflex en matière de qualité photo. Ses autres caractéristiques en font aussi un appareil d'exception, à commencer par son vaste écran Oled de 164 mm de diagonale qui, couplé au son Dolby Atmos, vous fait tenir un mini-cinéma au creux de la main. Enfin, il est étanche et ne craint donc pas de vous suivre au grand air. En toutes circonstances.

Prix : 899 euros (hors offre opérateur)

Somfy One : Le cerbère " full service "

4. Somfy One : Le cerbère " full service "

Pour partir l'esprit tranquille, il faut aussi sécuriser sa tanière. Et pour prévenir les effractions, rien de tel qu'un système d'alarme intelligent. Somfy, acteur majeur en domotique, propose la box Somfy One : une caméra de surveillance (Full HD 1.080 p., zoom 8x, vision nocturne à 6 mètres, volet métallique motorisé pour couvrir l'obturateur si l'utilisateur désire ne pas être filmé à certains moments) qui intègre une sirène d'intérieur d'une puissance de 90 décibels et un détecteur de mouvements vraiment " intelligent ", puisqu'il combine l'analyse d'image et de la chaleur pour éviter les fausses alarmes. Ce système permet, par exemple, de faire la différence entre un animal et un humain indésirable. S'il y a un problème, un message d'alerte est envoyé vers votre smartphone, sur lequel vous pouvez immédiatement visionner les images enregistrées. Un must.

Prix : 179 euros.

Spark et Anafi: Un drone pour filmer ses vacances

5. Spark et Anafi: Un drone pour filmer ses vacances

Idéal pour sublimer les paysages à couper le souffle, immortaliser un parcours dans la nature ou la bande de copains réunis autour d'un bon cru, le drone est le meilleur moyen d'assurer de superbes prises de vues aériennes. On pourra craquer pour le petit Spark de DJI (autour de 500 euros), qui se pilote soit à partir d'un smartphone soit à l'aide de commandes gestuelles. Ou encore le dernier Anafi de Parrot (699 euros), léger et facile à emporter, mais surtout moins bruyant que ses concurrents, capable de filmer en 4K et de se maintenir en vol pendant 25 minutes. Sa caméra, stabilisée sur trois axes, est en outre capable de pivoter verticalement à 180°, ce qui permet de réaliser de belles séquences en contre-plongée.

Prix : entre 500 et 699 euros.