La liste des projets qui s'affichent sur le site de Venture Lab est longue. Mais quelques noms ne sont d'ores et déjà plus inconnus. Ainsi, la start-up Nextride développe une appli qui calcule les trajets sur la Stib, les Tec, la SNCB et De Lijn. Elle a déjà été téléchargée 500.000 fois, un très beau score sur le marché belge.
...

La liste des projets qui s'affichent sur le site de Venture Lab est longue. Mais quelques noms ne sont d'ores et déjà plus inconnus. Ainsi, la start-up Nextride développe une appli qui calcule les trajets sur la Stib, les Tec, la SNCB et De Lijn. Elle a déjà été téléchargée 500.000 fois, un très beau score sur le marché belge. Autre perle issue du Venture Lab : Hytchers. Cette start-up, qui permet à des particuliers de transporter des colis, a officialisé son lancement en partenariat avec le géant Total, en Belgique. Concrètement, la jeune pousse liégeoise a noué une collaboration avec le pétrolier pour permettre le transport des colis au travers de son réseau (d'une pompe à l'autre) tout en offrant aux transporteurs amateurs une rémunération sous forme de carburant Total. La start-up est actuellement en phase de test de son modèle. Troisième nom connu de nos lecteurs : 4Senses. Cette start-up a imaginé Calla, un jardin d'intérieur doté d'un procédé d'éclairage et d'arrosage qui " aide les herbes aromatiques à se régénérer et permet de conserver toute l'année les herbes qu'on a plantées ou achetées ", souligne Romain Trigaux, cofondateur de la start-up. Les initiateurs du projet ont réussi à convaincre le chef Julien Lapraille de leur prêter son image et convaincu pas mal de surfeurs d'investir dans leur produit au travers d'une campagne de crowdfunding. Enfin, quatrième projet à épingler : Letsgocity, une start-up d'ores et déjà prometteuse qui lancera son application en septembre. L'idée consiste à créer un agrégateur de contenus locaux. Constatant que les gens n'utilisaient finalement qu'une dizaine d'applis sur leur smartphone, Pierre Labalue, fondateur de Letsgocity, a souhaité fédérer toutes les applis qui proposent des contenus locaux (infos sur les écoles, le guichets de la commune, la collecte de déchets, etc). Après plusieurs pivots, la start-up s'apprête à lancer son offre et a déjà réussi à convaincre le groupe NRB (Ethias) d'injecter 230.000 euros dans l'entreprise et le groupe L'Avenir d'entrer au capital à concurrence de 70.000 euros.