Cela ne se passe pas dans une quelconque république bananière mais à Borgerhout, en plein fief N-VA. Le screening (g ebiedscan) commandé par la Ville d'Anvers a révélé que tout au long de la Turnh...

Cela ne se passe pas dans une quelconque république bananière mais à Borgerhout, en plein fief N-VA. Le screening (g ebiedscan) commandé par la Ville d'Anvers a révélé que tout au long de la Turnhoutsesteenweg, les commerces au financement douteux se sont multipliés. Coiffeurs et car wash, poissonneries et bars à narguilés y travaillent en effet allègrement en dessous du prix théoriquement possible. Même les établissements d'une certaine taille ne sont pas au-dessus de tout soupçon et leur succès force les commerçants qui respectent la loi à fermer boutique. Des clans mafieux sont en train de prendre le pouvoir à Borgehout avec, pour leurs membres, la criminalité comme ascenseur social. Ils ont même leurs propres circuits d'information. Tous les commerces alimentaires de l'artère savent en effet déjà que l'Afsca fera une descente en force le 13 mars et prendront bien entendu leurs précautions, par exemple, en fermant ce jour-là leur boucherie ou leur poissonnerie.