La Commission européenne a frappé fort, très fort. Les services européens de la Concurrence ont, en effet, infligé une amende de 997 millions d'euros à Qualcomm, le fabricant américain de puces et de microprocesseurs, pour abus de position dominante dans le domaine de l'électronique grand public. C'est la troisième plus forte sanction pour un abus du genre après les 2,42...