Les familles. La société à portefeuille cotée en Bourse reste liée aux Boël, qui ont fait fortune dans les bassins industriels du Hainaut au 19e siècle. La famille a agrandi son patrimoine à la faveur de mariages. Aujourd'hui, on dénombre environ 70 actionnaires répartis entre sept familles : Boël, Emsens (des sociétés Etex et Sibelco, entre autres), Goblet d'Alviella, Grutering, Janssen (la famille derrière Solvay et UCB, n...

Les familles. La société à portefeuille cotée en Bourse reste liée aux Boël, qui ont fait fortune dans les bassins industriels du Hainaut au 19e siècle. La famille a agrandi son patrimoine à la faveur de mariages. Aujourd'hui, on dénombre environ 70 actionnaires répartis entre sept familles : Boël, Emsens (des sociétés Etex et Sibelco, entre autres), Goblet d'Alviella, Grutering, Janssen (la famille derrière Solvay et UCB, notamment), Le Jeune et de Meeûs d'Argenteuil. Sofina. En 1956, la famille acquiert une participation de 8 % dans le capital de la Sofina, à l'époque un holding dans la production et la distribution d'électricité. Cotée en Bourse, la société est depuis lors synonyme de placement de qualité. La participation initiale de 8 %, qui représente alors quelque 70 millions d'euros, grimpe ensuite à 56 %, soit 2,92 milliards d'euros. La Sofina, c'est aussi un dividende assuré : depuis 1905, il est invariablement distribué et augmente même chaque année. La stratégie d'investissement. La Sofina a progressivement changé son fusil d'épaule au cours de la dernière décennie. Dans les années 1990, elle mettait encore l'accent sur des sociétés européennes cotées en Bourse et bien connues, telles que Colruyt, Danone, Delhaize, Engie, Fortis, Shell et Total. Depuis, elle s'est partiellement voire totalement désengagée de ces entreprises. Ses investissements prennent actuellement quatre grandes orientations stratégiques. Premièrement, l'Asie. La Sofina mise sur l'émergence de la classe moyenne en investissant dans des prestataires de biens et de services. Deuxièmement, le commerce électronique, avec Flipkart, leader sur le marché indien. Troisièmement, l'enseignement et la formation. Quatrièmement, le vieillissement démographique en Europe. La Sofina possède une participation de 5,28 % dans le capital d'Orpea, leader sur le marché européen des maisons de repos, dont le chiffre d'affaires s'élève à 2,4 milliards d'euros. Ses investissements dans des entreprises en croissance souvent moins connues et dans des fonds de capital-investissement représentent actuellement 37 % de son portefeuille d'investissement.