C'est en janvier 2015 que Bafti Dzeladini et son frère Ken ouvrent un magasin avec trois collaborateurs et une camionnette d'occasion. "Le magasin faisait 200 m2 et l'entrepôt 600, se rappelle Bafti Dzeladini, CEO. Et le parking ne comptait que six places. Aujourd'hui, nous disposons de plus de 10.000 m2 d'entrepôt et d'un vaste parking pour accueillir nos clients dès 6 heures du matin." Un ...

C'est en janvier 2015 que Bafti Dzeladini et son frère Ken ouvrent un magasin avec trois collaborateurs et une camionnette d'occasion. "Le magasin faisait 200 m2 et l'entrepôt 600, se rappelle Bafti Dzeladini, CEO. Et le parking ne comptait que six places. Aujourd'hui, nous disposons de plus de 10.000 m2 d'entrepôt et d'un vaste parking pour accueillir nos clients dès 6 heures du matin." Un espace qui s'est révélé précieux pour absorber la croissance exceptionnelle qu'a connue Pulsar Matériaux en 2020, voyant son chiffre d'affaires propulsé de 32 à 45 millions d'euros. "Nous avons enregistré pour cet exercice une progression de 40%, analyse le CEO. La crise sanitaire a eu pour impact que les gens se sont retrouvés chez eux et ont entrepris des travaux de rénovation. De nombreux entrepreneurs que nous fournissons en matériaux ont alors réalisé énormément de petits chantiers. Nous sommes généralistes et disposons de 20.000 références en stock couvrant tous les aspects de la construction, des fondations aux finitions." L'une des raisons du succès de Pulsar tient également à son personnel où l'on retrouve une multitude d'origines à l'image de Bruxelles. "Il est très important que nos collaborateurs puissent aider le client dans sa langue, souligne-t-il. Dans notre clientèle, vous allez retrouver, entre autres, aussi bien des Portugais et des Brésiliens que des Polonais, Roumains, Bulgares ou Ukrainiens." Le CEO est également aux petits soins avec ses collaborateurs et ses clients. Ainsi, un Puls'Bar est accessible dès l'ouverture. Le client qui vient se fournir peut y boire un café ou emporter un sandwich. Bafti Dzeladini fourmille de projets, notamment un futur potager urbain ainsi qu'un espace de coworking dans un bâtiment adjacent à Pulsar qu'il vient d'acquérir et où il envisage de réunir des métiers liés à la construction tels qu'architectes, ingénieurs, experts, certificateurs PEB, etc. La Gazelle anderlechtoise n'a pas fini de grandir.