Après la défection d'une flopée de hauts cadres, les problèmes de gouvernance se sont empirés chez Uber. Le fondateur et CEO, Travis Kalanick, a annoncé sa mise en retrait p...

Après la défection d'une flopée de hauts cadres, les problèmes de gouvernance se sont empirés chez Uber. Le fondateur et CEO, Travis Kalanick, a annoncé sa mise en retrait pour une période indéterminée. Officiellement, il a invoqué des raisons personnelles, sa mère étant décédée lors d'un accident de bateau en mai. Officieusement, il a été poussé dans le dos par une partie de son conseil d'administration. On lui reproche une certaine arrogance. Il aurait également couvert une mauvaise ambiance de travail ainsi que des dérives sexistes. Cette décision intervient en même temps que la publication d'une enquête confiée à l'ancien ministre américain de la Justice, Eric Holder, qui a conclu à la nécessite de revoir la culture de l'entreprise. Le pas de côté de Travis Kalanick est censé permettre à la plateforme de se réorganiser. Par Jean-Christophe de Wasseige