La procédure Renault chez Carrefour vient de connaître une première avancée. Vendredi, la direction a fait des concessions d'importance aux syndicats. Sur les 1.233 emplois à supprimer annoncés, 191 pourraient être sauvés. En fait, Carrefour renoncerait à fermer les hypers de Genk et de Belle-Ile pour les transformer en Market. La surface de celui de Turnhout ne sera pas revue à la baisse. Quant aux trois autres hypers à transformer en Market (Haine-Saint-Pierre, Westerlo et Bruges Sint-Kruis), leur surface sera moins réduite que prévu, ce qui permet de réduire les pertes d'emplois. En échange, la direction exige un accord global avant l'été comprenant davantage de flexibilité. Il est question aussi d'un changement de commission paritaire dans certains hypers : de la 302 à la 202, dont les barèmes salariaux sont moins avantageux.