Le premier référendum digital de Flandre se solde par un niet doublé d'une solide polémique . Une semaine durant, tous les habitants de la ville de Courtrai âgés de plus de 16 ans ont été invités à s'ex...

Le premier référendum digital de Flandre se solde par un niet doublé d'une solide polémique . Une semaine durant, tous les habitants de la ville de Courtrai âgés de plus de 16 ans ont été invités à s'exprimer électroniquement sur l'instauration, une fois par mois, d'un dimanche sans voitures dans le centre-ville. Le sp.a avait appelé à voter pour. Des échevins, venus expliquer le référendum dans les écoles, ont été soupçonnés de faire de la retape auprès des jeunes. Des commerçants irrités ont donc appelé Unizo à la rescousse... Au final, près de 10.000 Courtraisiens sur un total de 64.000 électeurs potentiels se sont finalement exprimés, avec pour résultat 57% de votes contraires. Un indéniable succès selon le bourgmestre, l'Open Vld Vincent Van Quickenborne, qui compte bien répéter l'expérience au cours des mois à venir. En même temps que son vote, l'électeur pouvait en effet émettre des suggestions. Les autorités en ont reçu au total 3.376, largement de quoi lancer de nouvelles consultations !