Il y en aura pour tous les styles, tous les goûts, tous les mots. Mais toujours avec un souci d'exigence, littéraire ou autre. Pour sa neuvième édition, le festival lancé par le vorace lecteur Benoît Poelvoorde annonce une bonne trentaine d'invités et pratiquement autant de sensations. On pourra naviguer de la pièce signée par le Sénégalais Felwine Sarr, aussi rêveuse que son titre ( Liberté, j'aurai habité ton ...

Il y en aura pour tous les styles, tous les goûts, tous les mots. Mais toujours avec un souci d'exigence, littéraire ou autre. Pour sa neuvième édition, le festival lancé par le vorace lecteur Benoît Poelvoorde annonce une bonne trentaine d'invités et pratiquement autant de sensations. On pourra naviguer de la pièce signée par le Sénégalais Felwine Sarr, aussi rêveuse que son titre ( Liberté, j'aurai habité ton rêve jusqu'au dernier soir), au travail du photographe français Mathieu Pernot, racontant le destin d'une famille rom. On remontera aussi le temps, comme ce livre sorti en 1782 de la plume de Pierre Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses, lu en double voix par Anna Mouglalis et cet autre acteur de tempérament qu'est Micha Lescot. C'est l'un des principes récurrents du festival que ces "petites et grandes lectures" soient catégorisées non pas par leurs qualités supposées mais par la longueur de l'ouvrage choisi. Mais aussi par leur éventuelle gravité.... Ainsi, cette édition de l'Intime n'oublie pas le funeste destin du Moyen-Orient via Autour de l'art concentrationnaire en Syrie, qui rassemble des lectures et les impressionnants dessins de l'artiste Najah Albukaï. Mais le programme namurois ne donne pas que dans la douleur, il réserve aussi de la place aux moments iconoclastes, voire drôles. Ainsi cette Discussion avec le Tampographe Sardon, plasticien aux projets graphiques très personnels, comme son déconcertant tampon géant. Ce type de décalage s'incarne pleinement dans la carte blanche offerte à Gustave Kervern et Benoît Delépine, duo cinématographique aux films culottés, par exemple Mammuth, sorti en 2010, avec Gérard Depardieu. Si "Gégé" ne fera pas le déplacement à Namur, c'est une autre icône française qui a répondu à l'invitation de Kervern/Delépine: Brigitte Fontaine ( photo), 82 ans et toutes ses dents. Du moins littéraires puisqu'elle lira ses propres poèmes mordants lors d'une soirée où sera projeté Mords-les, court métrage consacré à l'intrépide chanteuse bretonne.