Google, Apple, Facebook et Amazon n'ont plus vraiment à prouver leur succès. Tous les quatre sont devenus des mastodontes ultra puissants et rentables. Et ils se portent toujours bien, très bien même. Par contre, la croissance de leur business fléchit sensiblement. L'entreprise française de services et d'études numérique Fabernovel a récemment publié une analyse pertinente de la question (voir tableau 1). Selon Fabernovel, cela s'expliquerait par la très forte dépendance des Gafa à leur core business historique qui, progressivement, arriverait à saturation (voir tableau 2). Ces groupes ont, bien sûr, entamé une progressive diversification de leurs revenus. Ainsi, pour la première fois de l'histoire d'Amazon, l'e-commerce ne représente plus la moitié de ses activités (49%) et la dépendance d'Apple à l'iPhone est passée de 62% à 54%...