Sa formation d'avocate derrière elle, Ophélie Snoy part pour le Viêtnam assouvir ses envies d'évasion. C'est là, au détour d'une visite dans une des 54 minorités que compte le pays, qu'elle tombe amoureuse des costumes traditionnels typiques hyper colorés. " Plus de 2.000 ans de traditions se cachent derrière ces tissus. Une seule de ces pièces peut...

Sa formation d'avocate derrière elle, Ophélie Snoy part pour le Viêtnam assouvir ses envies d'évasion. C'est là, au détour d'une visite dans une des 54 minorités que compte le pays, qu'elle tombe amoureuse des costumes traditionnels typiques hyper colorés. " Plus de 2.000 ans de traditions se cachent derrière ces tissus. Une seule de ces pièces peut d'ailleurs nécessiter plusieurs mois de travail ", s'émerveille Ophélie Snoy. Du haut de ses 28 ans, la jeune femme décide alors de lancer, en septembre 2016, la marque de vêtements Leizuu " afin de donner aux femmes une alternative vestimentaire durable et de leur permettre de soutenir le mouvement de la mode éthique sans compromettre leur style ". La marque de fabrique de sa collection, qui compte 13 modèles vendus entre 70 et 100 euros, c'est cette touche ethnique, justement, qui revient sur chaque pièce. Ces tissus ethniques, Ophélie Snoy les achète aux minorités locales afin de rester fidèle aux trois valeurs de Leizuu, qui se veut solidaire, durable et éthique : " solidaire car nous soutenons l'économie et les traditions artisanales et que nous reversons une partie de nos bénéfices à une ONG locale ; durable parce que nous ne travaillons qu'avec des fibres naturelles résistantes, comme la soie, le lin et le coton ; éthique parce que nos couturières fixent elles-mêmes leurs horaires et le prix par pièce produite. " Résultat : des salaires nettement plus élevés que ceux que pratiquent certaines grandes marques adeptes de la fast fashion dans la région. Et le travail avec les Vietnamiens ? " Il faut avouer que la communication n'est pas toujours évidente. Mais avec un peu de patience, l'usage des signes et un grand sourire, on finit par s'en sortir. " www.leizuu.com Coralie Ramon