Cela fait des mois que la rumeur enfle sous la pression de la jeune génération de Porsche et de Piëch, les héritiers de Ferdinand Porsche plus intéressés par le rendement financier que par les souvenirs. La marque Porsche pourrait très prochainement sortir du giron du groupe Volkswagen dont elle n'est qu'une filiale depuis 2009. Une filiale aux allu...

Cela fait des mois que la rumeur enfle sous la pression de la jeune génération de Porsche et de Piëch, les héritiers de Ferdinand Porsche plus intéressés par le rendement financier que par les souvenirs. La marque Porsche pourrait très prochainement sortir du giron du groupe Volkswagen dont elle n'est qu'une filiale depuis 2009. Une filiale aux allures de vache à lait avec, par exemple, en 2020, un bénéfice de 4,4 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires de 28,7 milliards. Selon les quotidiens allemands, VW serait prête à introduire jusqu'à 49% de Porsche en Bourse. Des intentions aux actes, il y a quand même un solide pas à franchir. Notamment sur un plan juridique. Depuis des mois, des experts planchent sur la façon de dénouer les liens étroits qui lient les familles Porsche et Piëch et le contrôle qu'elles exercent au sein du groupe VW. Un héritage du passé et de la reprise de la marque par le groupe, partiellement en 2009 et totalement en 2018. Porsche SE, le holding des deux familles, est en effet devenu le premier actionnaire du groupe avec 31,4% des actions mais 53,3% des droits de vote. A côté de cela, d'autres acteurs majeurs ont leur mot à dire dans l'opération: le Qatar (17% des droits de vote), le Land de Basse-Saxe (20%) et le puissant conseil d'entreprise qui représente 600.000 employés. Une telle entrée en Bourse donnerait un véritable matelas de cash au patron de VW pour assurer, en douceur, la conversion électrique des marques du groupe. A ce stade, Porsche est valorisée aux alentours des 80 milliards d'euros. Des experts indiquent que si on applique les mêmes ratios qu'à Ferrari, on peut arriver à 200 milliards. Soit une valorisation boursière quasiment double par rapport au groupe VW dans son ensemble.