Jean-Victor Blanc est psychiatre à Paris. Il s'occupe plus particulièrement des troubles bipolaires et des addictions affectant les milléniaux. Paru dans une première version en 2019, son ouvrage consacré aux rapports ent...

Jean-Victor Blanc est psychiatre à Paris. Il s'occupe plus particulièrement des troubles bipolaires et des addictions affectant les milléniaux. Paru dans une première version en 2019, son ouvrage consacré aux rapports entre pop et psychologie ressort aujourd'hui et c'est une double bonne nouvelle. D'abord parce que l'édition est augmentée, ensuite parce qu'elle est désormais disponible en poche. Le praticien y analyse de manière scientifique mais aussi ludique les rapports qu'entretiennent les arts populaires, surtout musique et cinéma, avec les troubles mentaux. Comment, par exemple, le septième art traite-t-il de la schizophrénie dans Black Swan, des troubles obsessionnels compulsifs dans Aviator ou encore de la dépression dans Melancholia? Tous ces films sont revisités, décortiqués et analysés par le prisme de son regard de spécialiste, remettant quelques pendules à l'heure. L'auteur illustre aussi son approche par des cas qui firent couler beaucoup d'encre dans les journaux people, tels ceux de Britney Spears ou Amy Winehouse.