Commencé en 2018 avec Gucci, le processus de suppression de fourrures animales dans toutes les marques du groupe Kering va s'achever en 2022. Brioni ...

Commencé en 2018 avec Gucci, le processus de suppression de fourrures animales dans toutes les marques du groupe Kering va s'achever en 2022. Brioni et Saint Laurent n'en utiliseront plus à compter des collections d'automne de l'an prochain. Nombreuses sont les marques qui ont déjà banni le recours à la fourrure naturelle, comme Chanel, Balenciaga, Prada ou Armani. Kering juge qu'abattre des animaux qui ne seront pas mangés juste pour leur fourrure ne correspond pas au luxe moderne. Le groupe entend aussi appliquer des règles strictes du bien-être animal pour les autres matières utilisées. Du côté de LVMH, qui a banni les fourrures d'espèces en danger, on laisse encore libre choix à ses maisons d'utiliser ou pas de la fourrure animale.